Facebook

Nouveautés

Nuage de tags

Vous êtes ici : Accueil > DVD

Coffret Monte hellman

Savoir plus et réserver
 
Merci à Guillaume de m’avoir fait découvrir le réalisateur américain Monte Hellman lors de la Nuit du voyage avec le film Point limite Zéro. Quelques jours plus tard je me régalais de Macadam à deux voies  et il y a peu, je découvrais que parmi les trésors de la médiathèque se trouvait un coffret de trois films, dont deux westerns littéralement extra-ordinaires. Un chef d’oeuvre du genre, The shooting vous transporte dans un désert brûlant. Des héros qui n’en sont pas, de la vengeance latente, des passés à peine suggérés, des futurs improbables, une écriture hors temps... magnifique ! Dans ce coffret un autre film culte Cockfighter et une longue interview de Monte Hellman à ne pas rater. Que vous soyez fan ou pas de western, ceux-là valent le détour ; plus que du film de genre, c’est du cinéma !     Jamy

Messiah of evil

  • Messiah of evil
  • Auteur : Willard Huyck, réal., scénario
  • Editeur : Montpellier : Artus Films
  • Publié : 2011
  • Type de document : Vidéos
  • Cote : F HUY
Savoir plus et réserver
 

Quand on propose à un couple de scénaristes fans de la nouvelle vague de réaliser un film d’épouvante, cela donne une œuvre onirique, entre art et essai et horreur, influencée autant par le cinéma de Godard, d’Antonioni que par celui Romero, le papa du zombi moderne, et celui du maître de l’épouvante italienne Mario Bava (le travail au niveau de la couleur). Merci à Artus films de nous permettre de (re)découvrir ce film d’horreur teintée de poésie macabre à l’atmosphère si particulière.

 

Conseillé par Guillaume

Leviathan

  • Léviathan
  • Auteur : Andreï Zviaguintsev, réal., scénario
  • Editeur : Paris : Pyramide Vidéo
  • Publié : 2015
  • Type de document : Vidéos
  • Cote : F ZVI
Savoir plus et réserver
 

C'est dans les paysages somptueux, au nord de la Russie et au bord de la mer de Barents qu'Andreï Zviaguintsev a posé sa caméra. Il y décrit de sa superbe plume vitriolée une histoire tragique comme saurait si bien le faire un Vladimir Sorokine en littérature. Car il s'agit bien d'une tragédie, non, pas hellénique, mais bel et bien russe.

Arrosés de vodka glacée, les personnages voguent vers un cataclysme programmé par le Léviathan. Celui du film n'est pas seulement celui des phéniciens, celui de l'évocation terrifiante d'un mal capable de modifier un territoire et ses habitants mais aussi celui de Hobbes qui désigne ici l'Etat russe de Poutine.

Le monde de Kolia, (magnifiquement interprété par Alekseï Serebryakov) est chamboulé puis détruit par une décision du maire : destruction d'une magnifique maison installée au bord de l'eau depuis quelques générations pour y construire une station balnéaire. Pour y remédier on ne cesse de remettre tout à son lendemain : la réparation d'une voiture, une décision judiciaire, les problèmes de son adolescent de fils, la perte d'un ami. Les sévères gueules de bois qui s'ensuivent ne semblent pas vraiment remettre en cause le mal-être des personnages : ils continuent à s'enfoncer vers les Enfers. Les rouages de la politique bien qu'ébranlés ne semblent pas s'affaisser, sans doute grâce à l'intervention pas si divine de l'Eglise Orthodoxe prête à tout pour conserver un semblant de pouvoir sur des âmes russes abîmées et imbibées. Et pourtant, Kolia avait deux échappatoires : partir avec sa compagne et empocher la maigre compensation, ou ne rien lâcher dans ce procès qui aurait pu tourner à son avantage... si seulement...

C'est dans cette Russie triste et au futur programmé que vivent les personnages de Zviaguintsev. Au dessus d'eux flotte le personnage de Lilia, la seconde épouse de Kolia interprétée par l'admirable Elena Lyadova. Le film reste donc une magnifique (la photographie de Mikhaïl Krichman y est pour beaucoup) tragédie nordique saupoudrée des notes ingénieuses issues du deuxième portrait en trois opéras (Einstein on the Beach, Satyagraha) de Philip Glass : Akhnaten.

Conseillé par Jeremy

 

A touch of sin

  • A Touch of Sin
  • Auteur : Zhang-ke Jia, réal., scénario
  • Editeur : Paris : Potemkine Editions
  • Publié : 2014
  • Type de document : Vidéos
  • Cote : F ZHA
Savoir plus et réserver
 

A travers 4 histoires tragiques (faits divers réels et sanglants) dans 4 régions différentes de la Chine contemporaine, Jia Zhang-Ke dresse un tableau sombre de son pays au développement économique brutal et peu à peu gangrené par la violence. Les héros du film sont des citoyens ordinaires, victimes de l'exploitation, de l'intolérance, de la misère qui vont brutalement se retourner contre leurs « bourreaux »...


Jia Zhang-Ke prouve encore une fois qu'il est un des plus grands réalisateurs contemporains : filmant avec talent  les paysages chinois,  faisant preuve d'une grand maîtrise à la fois des plans contemplatifs et des scènes d'action. L'une des grandes forces de ce film est qu'il réussit, en montrant la Chine actuelle, à avoir une portée universelle.

Conseillé par Guillaume

Le bonheur... terre promise / Réal. Laurent Hasse

  • Le bonheur... terre promise
  • Auteur : Laurent Hasse, réal.
  • Editeur : Paris : Docks 66
  • Publié : 2012
  • Type de document : Documentaires Vidéos
  • Cote : FD HAS
Savoir plus et réserver
 

Dans ce Road-movie à la française, on suit le voyage de Laurent de la frontière espagnole à la mer du Nord. Traverser le pays à pied en plein hiver, voilà l'idée de ce périple entrepris par le réalisateur à la suite d'un accident, en guise de revanche sur les automobiles : "Je me passerai de l'automobile qui m'a jeté à terre !".

Au fil des rencontres ce pèlerin d'un autre temps, tente de découvrir ce qu'est le bonheur en questionnant les personnages rencontrés. A la fin de ce voyage, le bonheur ne semble pas avoir voulu dévoiler ses secrets, le voyageur ne paraît pas plus avancé... Pourtant, de l'autre côté de l'écran, ce film nous livre un véritable moment de bonheur, on souhaiterait que cette marche continue, et peut-être entreprendre soi-même un tel voyage...

Le thé ou l'électricté / Réal. Jérôme le Maire

Savoir plus et réserver
 

C'est l'histoire d'un village de montagne perdu dans le Haut-Altlas marocain, éloigné de tout... Depuis maintenant plusieurs années les villageois réclament une route qui permettrait de désenclaver cette communauté d'un autre temps. Finalement, ce sera l'électricité qui viendra relier ce village au reste du monde, et non la route tant attendue…

A travers ces paysages magnifiques du Haut-Atlas, on assiste à l'irruption de la modernité et on reste dubitatif... déjà l'apparition des téléphones portables, de la télé, vient chambouler les traditions ancestrales et modifier les rapports de cette communauté, son rythme de vie. Ce documentaire de Jérôme Le Maire, filmé sur plusieurs années, nous offre un véritable sujet de réflexion sur la modernité et ce que l'on en fait...

SHARE

Catalogue

Recherche rapide

Connexion utilisateur

Par défaut, votre mot de passe est votre nom de famille. Il est recommandé de le modifier dès votre première connexion. En cas d'oubli ou de dysfonctionnement, adressez vous au personnel.

Coup de coeur des bibliothécaires