Facebook

Nouveautés

Nuage de tags

Vous êtes ici : Accueil > La peinture en littérature

La peinture en littérature

Titres disponibles à la médiathèque Georges Canguilhemde Castelnaudary.

 

Arcimboldo Il Bibliotecario CC Wikimedia
Arcimboldo Il Bibliotecario (1566) cc wikimedia


- Le secret des flamands, Federico Andahazi, Nil éditions, 2006 (roman policier) 

- Le portrait, Pierre ASSOULINE. Gallimard, 2007

- Le Turquetto, Metin ARDITI/ Actes Sud, 2001

Né à Constantinople en 1519, Elie Soriano a émigré à Venise, troqué son nom pour celui d’Elias Troyanos, fréquenté les ateliers du Titien et fait une carrière exceptionnelle sous le nom de Turquetto : le petit Turc, comme l’a surnommé Le Titien. M. Arditi retrace le destin mouvementé de cet artiste né juif en terre musulmane, nourri de foi chrétienne et traîné en justice pour hérésie. (Présentation de l’éditeur)


 

-Le chef d’œuvre inconnu, Honoré de BALZAC, (La Comédie Humaine, France Loisirs, 1987, T. 23)


- La claire fontaine, David BOSC, éd Verdier, 2013


- Le siècle de Florence (trilogie consacrée aux peintres italiens de la renaissance Lippi, Botticelli et  Vinci) Sophie CHAUVEAU. éd Télémaque, 2004, 2005, 2007 (gros caractères)


- L’enfant halluciné. René-Jean CLOT, Grasset, 1987


- La jeune fille à la perle, Tracy CHEVALIER. Quai Voltaire, 2000-

couverture__jeune fille_perleLa jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du  peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en  s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives. Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. À mesure que s'affirme  leur intimité, le scandale se propage dans la ville...
(Présentation de l’éditeur)


- La bulle de Tiepolo,  Philippe DELERM, Gallimard, 2005


- De Terre et de mer, Sophie van DER LINDEN, Buchet-Chastel, 2016

Au début du siècle dernier, Henri, un jeune artiste, parvient sur l’île de B. après un long voyage. Venu rendre visite à la femme qui s’est détournée de lui, il y séjournera vingt-quatre heures, le temps pour lui de déambuler dans ce paysage envoûtant, et d’y faire des rencontres singulières.





- Les draps du peintre, Maryline DESBIOLLES. Seuil, 2008


-Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants,  Mathias ENARD. Actes Sud, 2010


- Le Portrait, in Nouvelles complètes de Nicolas GOGOL. Gallimard, coll. Quarto, 2010


- Maudits soient les artistes, Maurice GOUIRAN. Jigal Polar, 2016  (roman policier)

La découverte de centaines d'œuvres d'art dans l'appartement d'un octogénaire munichois, 70 ans après la fin de la guerre, a fait resurgir de vieux fantômes : le vieil homme n'était-il pas le fils d'un célèbre marchand d'art ayant œuvré pour le Reich ? À Marseille, un modeste couple de retraités des quartiers Nord, Valentine et Ludovic Bertignac, entame une procédure judiciaire afin de récupérer une dizaine de tableaux retrouvés à Munich(…)


 

- L’ombre de nos nuits, Gaëlle JOSSE, éd La Loupe, 2016 (gros caractères)

Au cours d'une déambulation distraite au musée, une femme est saisie par le Saint  Sébastien soigné par Irène de Georges de La Tour. Devant l'attitude d'Irène, tout en tendresse  et en compassion, la femme va revivre les errements d'une histoire d'amour passée. En parallèle, nous suivons Georges de La Tour à Paris, pendant la création du Saint Sébastien, alors qu'il a pour projet de présenter ce tableau au roi de France. Deux voix se font écho, celle du peintre et celle de Laurent, son apprenti, chargé de copier le tableau. Au fil des deux histoires qui se chevauchent, avec la toile pour fil conducteur, les deux époques s'entrelacent, se complètent, jusqu'à donner chair au récit. Ce livre a reçu les prix littéraires France Bleu -Page des libraires et de littérature de l 'Union européenne.


- Un autre monde, Barbara KINGSOLVER, Payot, Rivages, 2012

- Les sept noms du peintre,  Philippe LE GUILLOU, Gallimard, 1997

- Les Onze, Pierre MICHON, Verdier, 2009


- L’affaire Raphaël, Iain PEARS. éd 10-18, 2002 (roman policier)

- Le secret de la vierge à l’enfant, , Iain PEARS. Belfond, 2005 (roman policier)


- Le condottiere, Georges PEREC, éd du Seuil, 2012

- Le tableau du Maître flamand, Arturo PEREZ-REVERTE. LDP, 2004 (roman policier) er)

Sur la toile, peinte il y a cinq siècles, un seigneur et un chevalier jouent aux échecs, observés depuis le fond par une femme en noir. Détail curieux : le peintre a exécuté ce tableau deux ans après la mort mystérieuse dun des joueurs et tracé l'inscription «Qui a pris le cavalier ?», également traduisible par «Qui a tué le cavalier ?».
Tout cela n'éveillerait que des passions de collectionneurs si des morts violentes ne semblaient continuer la partie en suspens sur la toile. Et c'est ainsi que l'histoire, la peinture, la logique mathématique viennent multiplier les dimensions d'une intrigue elle-même aussi vertigineuse que le jeu d'échecs…
(présentation de l'éditeur)


- Couleurs Venise, Michel PEYRAMAURE, éd Robert Laffont, 2016

Raconter la vie de Tiziano Vecellio (v. 1488-1576), dit Titien, c'est faire revivre l'histoire d'un artiste aux dons exceptionnels, admiré de tous, qui s'est imposé comme l'une des figures majeures de la Renaissance, à l'égal de Michel-Ange et de Léonard de Vinci. Mais évoquer Titien, c'est aussi évoquer sa ville, Venise, à l'heure magique du Cinquecento. Venise dont il exalta la beauté et dont, tel un magicien, il parvint à révéler l'âme à travers la ferveur de ses tableaux religieux, l'expressivité de ses portraits ou la volupté de ses nus. C'est aux côtés de Vincenzo Bastiani, personnage fictif dont Michel Peyramaure fait à la fois le conseiller et le confident de Titien, que le lecteur est invité à naviguer dans les rues de la Sérénissime et à pénétrer dans l'atelier du Maître. 
(Présentation de l’éditeur )


- Excusez les fautes du copiste, Grégoire POLET, Gallimard, Folio, 2008


- Terrasse à Rome, Pascal QUIGNARD , Gallimard, 2000


- Pietra Viva, Léonor de RECONDO, éd Sabine WESPIESER, 2013 -


-Todo modo, Leonardo SCIACIA , éd Largevision, 2015 (roman policier)
- Lorsque j’étais une oeuvre d’art, Eric-Emmanuel SCHMITT/ Albin Michel, 2002
-L’enfant de Bruges, Gilbert SINOUÉ/ Gallimard, 1999


- Le chardonneret, Dona TARTT, éd. Plon,  2014

Qui est Theo ? Que lui est-il arrivé à New York pour qu'il soit aujourd'hui, quatorze ans plus tard, cloîtré dans une chambre d'hôtel à Amsterdam comme une bête  traquée ?

Qu'est devenu le jeune garçon de treize ans qui visitait des musées avec sa mère et menait une vie de collégien ordinaire ?
D'où vient cette toile de maître, Le Chardonneret, qu'il transporte partout avec lui ? 

À la fois roman d'initiation à la Dickens et thriller éminemment moderne, fouillant les angoisses, les peurs et les vices de l'Amérique contemporaine, Le Chardonneret laisse le lecteur essoufflé, ébloui et encore une fois conquis par le talent hors du commun de Donna Tartt.
(Présentation de l’éditeur)


- Les mots, VERCORS, éd Alternatives, 2004, illustré par Els Baekelandt

En ce jour d'été 1944, Luc, caché sur une colline, assiste impuissant au massacre d'Oradour-sur-Glane tandis qu'un officier allemand peint la beauté du paysage.
Quand les cris se sont tus, l'officier est heureux : " ... aujourd'hui, dit-il, j'ai enrichi l'humanité d'une beauté nouvelle. Le reste est silence. "

Pour Luc, au contraire, poète avant le drame et tentant de mettre un nom sur les corps calcinés, le bruit et la fureur ne font que commencer. Les mots, désormais, ne seront plus jamais les mêmes...

Vercors condense ici nombre des interrogations qui l'ont saisi au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Qu'en est-il de l'art face à la barbarie ? Qu'en est-il de notre humanité ? Le travail d'Els Baekelandt donne toute sa force déchirante à ce texte d'une éternelle actualité.
(Présentation de l’éditeur)


- La passion d’Artemisia, Susan VREELAND,  Feryane, 2002 (gros caractères)


- Le portrait de Dorian Gray,  Oscar WILDE  (Presses de la Renaissance, 1976)
Et en texte-lu Sono-book, 2008


- Comment Wang Fo fut sauvé, in Nouvelles de Marguertite YOURCENAR/ Gallimard, coll. Folio, 2006 (section Jeunesse)


- L’œuvre, Emile ZOLA (en commande)

 

THÉATRE :


- Art. Yasmina REZA. Actes sud papiers, 1994 

 

DOCUMENTAIRES :


- Lettres à son frère Théo, Vincent Van Gogh, éd Gallimard, coll. imaginaire, 1988


- Le Louvre des écrivains : une anthologie réunie et présentée par Jean Galard, éd Citadelles & Mazenod, 2015 

Redécouvrir le musée du Louvre à l'aune de la littérature, c'est la promenade inédite que nous propose ce livre : à la fois inattendus par leur liberté de ton et profonds par la finesse de leurs analyses, les écrivains réunis dans cette anthologie racontent les œuvres autrement et ravivent notre plaisir devant ces collections uniques.

( Présentation de l’éditeur )


- Le musée imaginaire de Balzac : Les 100 chefs-d'œuvre au cœur de la Comédie humaine, éd Beaux arts, 2012


SHARE

Catalogue

Recherche rapide

Connexion utilisateur

Par défaut, votre mot de passe est votre nom de famille. Il est recommandé de le modifier dès votre première connexion. En cas d'oubli ou de dysfonctionnement, adressez vous au personnel.