Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Parcours thématiques > Nouvelle-Orléans : toujours vivante !

Nouvelle-Orléans : toujours vivante !

L'ouragan Katrina en 2005 a non seulement gravement meurtri dans sa chair la ville de la Nouvelle-Orléans  mais a failli aussi emporter a tout jamais son âme dont l'une des composantes majeures est la culture populaire. Aussi curieux que cela puisse paraître dans un des pays les plus riches du monde, la survie de la "Big Easy" n'était pas assurée au lendemain de la catastrophe dont les conséquences ont été aggravées par l'incurie des autorités tant locales que fédérales et la mauvaise foi des compagnies d'assurance. Si une partie de la population surtout afro-américaine n'est toujours pas revenue à la Nouvelle-Orléans, la vie a repris dans un certain nombre de quartiers populaires dont le fameux Treme,  l'un des poumons culturels de la Nouvelle-Orléans, dont la reconstruction par ses habitants nous est racontée dans la série télévisée du même nom.

Selon l'un des créateurs de la série David Simon : " La Nouvelle-Orléans est à la source de notre identité culturelle. C’est là que la musique afro-américaine, qui est aujourd’hui partout dans le monde, est née. Nous pensons avoir inventé et exporté le cinéma, mais le cinéma est européen. Nous pensons aussi avoir exporté la démocratie, mais c’est une fausse croyance… Notre vraie création, c’est la musique afro-américaine. Ce que j’ai voulu faire avec Treme, c’est tenter de définir cette culture, de comprendre ce qui fait de nous, culturellement parlant, des Américains… et demander si les Américains tiennent vraiment à ces racines, quand on voit la réponse catastrophique des autorités après Katrina…"

 

mardi gras indian cc Mark Gstohl  Creativ Common Mark Gstohl

  • N.O. Ballade
    Marc Oriol, réal., scénario
    Toulouse : Mira Productions ; Carcassonne : Rambalh Films
    2009

SHARE

Catalogue

Recherche rapide

Connexion utilisateur

Par défaut, votre mot de passe est votre nom de famille. Il est recommandé de le modifier dès votre première connexion. En cas d'oubli ou de dysfonctionnement, adressez vous au personnel.